Musique gorgée d’un lyrisme joyeusement chahuté, consciente des bruits du temps autant que polie à la convivialité , le jazz de Laurent Bronner s’exprime au travers de pièces ayant toutes leur cheminement propre, en dehors de toute construction obligée. En ces mornes temps de « tribute to... » comme si plus personne n’osait simplement affirmer son propos, il est bon de savoir qu ‘encore et toujours « le compositeur d’aujourd’hui refuse de mourir » (E.Varèse).

"...un sensationnel pianiste qui se livre à d'authentiques diableries avec son piano préparé..."

Karles Torra

La Vanguardia